16/05/2015

Les guêpes sociales par J-L Renneson entomologiste

Les Guêpes et frelons

Dernière mise à jour : 13/08/2017 

J-LUC_NID.jpg

 

Introduction      

 

Contrairement aux idées reçues, les guêpes et les frelons ne sont pas des insectes nuisibles. Bien au contraire, elles ont un rôle écologique très important, en effet pour nourrir leur progéniture, elles récoltent de très nombreux insectes, notamment des mouches. Malheureusement, la plupart des gens l'ignorent et ne connaissent des guêpes que la piqûre. Cette méconnaissance conduit chaque année à l'élimination de très nombreuses colonies..., drôle de manière de les remercier !  Ces pages ont pour but d'informer sur ce qu'il est bon de savoir à l'égard de ces sympathiques bestioles.


Chers visiteurs, je vous souhaite bonne promenade dans le monde des guêpes....


Vous pourrez également trouver de nombreux renseignements utiles sur le forum :

"guêpes et frelons"

 

Actualités

 Août 2017, peu de guêpes cette année. Malgré un beau printemps, le nombre de guêpes à cette époque est relativement faible. Quelques frelons asiatiques sont signalés dans l'ouest et le nord ouest du pays: Péronnes-les-Antoing, Guignies (Hainaut), Oudernaarde (Flandre orientale),ces observations sont documentées par une photo probante (source: Observations.be)

Fin 2016, un nid de frelon asiatique est découvert pour la première fois en Belgique à Brunehaut près de Tournai dans la province de Hainaut, cette découverte est assez logique puisque un mâle avait été observé à Flobecq en 2011 et un nid dans le nord de la France à environ 30 km de la Belgique, il est probable que le frelon asiatique soit déjà établi dans cette région depuis 2011 mais a très bien pu passer inaperçu.

Voir la vidéo sur RTL info

 

2016 est une très mauvaise année pour les guêpes, le printemps et le début d'été très pluvieux ont eu raisons de nombreuses colonies.

 

2015 - On observe de nombreuses guêpes en ce mois d'août, ce sont des ouvrières de la guêpe germanique et de la guêpe vulgaire, qui comme chaque année après essaimage envahissent les terrasses en quête d'aliments sucrés, prudence donc.

Les interventions des services de pompiers sont nombreuses, on parle de plus de 3200 nids détruits pour le mois de juillet pour la Province de Luxembourg. Dans 90 % des cas ce sont des nids de guêpes saxonnes qui sont détruits, c'est dommage car cette espèce ne pose pas de problème, elle n'est pas du tout agressive, très utile par son rôle d'auxiliaire(consomme énormément d'insectes nuisibles) et les ouvrières ne sont pas attirées par les matières sucrées après essaimage, malheureusement ses nids sont très visibles et sont détruits sans discernement. 

On reparle du frelon asiatique, mais toujours pas de nouvelles observations en Belgique.

 

D_sylvestris_Bois_des_Iles_3juillet2015.jpg

 

 

Nid de guêpes des bois (D. sylvestris) dans un mur

Marbehan (Bois des Iles - 3 juillet 2015)

Cette espèces n'est pas agressive.

 

Par soucis de sécurité, afin d'éviter tout incident, une protection avec un orifice de sortie a été posé (voir flèche).

Une affichette d'information a également posée afin de sensibiliser les gens à la présence du nid.

Cette colonie n'a posé aucun problème, il n'a toutefois pas été facile de convaincre les responsables d'une plaine de jeux qui avait ses acticités dans ce bâtiment du caractère non dangereux de ces insectes, d'autant plus que des enfants ont été piqué par des abeilles mélifères (elles laissent le dard pas les guêpes) et d'autres guêpes (vulgaires et germaniques) sur des aires de jeux dans les environs.

 

 

D_sylvestris_Bois_des_Iles_3juillet2015A.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Juillet 2015, en ces temps de canicule, les guêpes sont très actives et les nids se développent.

Cette présence en nombre de guêpes aide à la régulation du développement massif de toutes sortes de mouches qui pullulent. Malheureusement beaucoup de nids sont détruits, le réflexe premier reste l'appel aux pompiers.

Les pompiers sont débordés et détruisent des milliers de colonies, c'est dommage car les guêpes travaillent pour nous.

 

Dans 9 cas sur 10, la cohabitation est possible sans problèmes.

 

Un frelon asiatique est signalé à Lavaux Ste-Anne (Prov. de Namur)

Information relayée par la télévision locale "Ma télé" et diffusée au JT de la RTBF du 13 mai 2015 à 13h

 

Il s'agit d'une fausse information !,

le spécimen mort montré dans le reportage est en fait un frelon européen (Vespa crabro), par ailleurs les commentaires font état (par rapport au frelon asiatique) d'une espèce très agressive et dangereuse pour l'homme, propos tout-à-fait exagérés et non fondés. 

L'information a été rectifiée voir la vidéo : http://www.matele.be/pas-de-frelon-asiatique-a-lavaux-ste...

La présence du frelon asiatique en Belgique reste jusqu'à présent exceptionnelle et pour l'instant aucun nid n'a été observé.

 

Que faire si vous avez un nid de guêpes chez vous?

 

 Dolichovespula_sylverstris_Ste-MarieS_21juin2014.jpg

 

pas de panique...lisez ceci :  

 

C'est au printemps que les reines cherchent un endroit pour y construire leur nid, elles préfèrent les endroits abrités et sombres. Les chalets de jardin, les greniers, les remises... sont des endroits attirant.

Le nid est fabriqué à base de fibres de bois (papier mâché) , les guêpes sont de formidables et infatigables bâtisseuses. Il sera d'abord tout petit, puis sera agrandi progressivement tout au long de la saison.

Comment réagir lorsque on observe un nid en formation? Il faut tout d'abord dépasser sa peur obsessionnelle, et apprendre à observer sans intervenir.

Si le nid est aérien, il y a beaucoup de chance pour que ce soit une espèce non agressive, et le risque de piqûres est faible(voir nul). La colonie va progressivement grandir et le nombre de guêpes va augmenter, il y aura donc une plus grande activité autour du nid. Il est sage alors de respecter une distance de 2 mètres environ pour ne pas déranger le nid.

L'impact d'une colonie de guêpes sur son environnement proche est important et très bénéfique car les guêpes nourrissent leurs larves uniquement avec des petits insectes, elles jouent donc le rôle d'insecticide naturel en consommant mouches, pucerons, chenilles etc... en grande quantité.

Les espèces qui construisent des nids aériens ne sont pas attirées par la nourriture et le sucre, donc il n'y a pas de souci d'être dérangé lors des repas à l'extérieur. Laissez une chance aux guêpes de vous prouver quelles sont finalement plutôt sympathiques

Si vous découvrez un nid de guêpes sous-terrain, il convient d'identifier l'espèce car il peut s'agir de la guêpe germanique ou la guêpe vulgaire qui sont bien connues pour leur comportement parfois agressif (à l'approche des nids).

Attention, des produits inflammables (essence) sont souvent utilisés pour détruire des nids souterrains, cette méthode est extrêmement dangereuse, polluante et les accidents par brûlures sont très fréquents.

Dans pareil cas et si c'est absolument nécessaire il faut attendre la nuit et boucher le(s) trou(s) d'entrée du nid avec de la terre et couvrir avec un film plastique maintenu avec des objets lourds ( pierres, pavés...). Les guêpes privées d'oxygène et de nourriture vont périr rapidement. Cette méthode est simple et présente peu de danger, celle-ci ne doit être appliquée que si le nid présente des risques réels: au bord d'un chemin très fréquenté, d'une habitation, sous des jeux ... car même les espèces agressives ( germanica ou vulgaris ) ont un effet bénéfique sur leur environnement proche. En effet, comme les autres elles nourrissent leurs larves avec des insectes.

L'emploi d'insecticides est à proscrire du fait de la forte toxicité et de la rémanence de ces produits, des mois après avoir été utilisés ces produits sont toujours actifs et peuvent tuer des animaux. Les produits classiques utilisés pour détruire les guêpes (notamment la poudre blanche utilisée par les pompiers) sont très toxiques pour la faune aquatique, pensez-y !. Notre environnement est déjà suffisamment pollué, que pour encore en rajouter et qui plus est pour détruire des animaux qui nous sont très utiles...

Il est bon de savoir que les nids de guêpes sont abandonnés par leurs hôtes en fin de saison ( de fin août à fin octobre) et ne sont jamais ré-habités l'année suivante. IL n'y a donc pas de nids actifs durant l'hiver.

 

Les différentes espèces de guêpes

A gauche : La guêpe germanique, à droite : la guêpe rousse

Vespula_germanica_20050314_HabayB.JPG  Vespula_rufa_Mellier_18072008.JPG

 NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

En Belgique (B), on connait 15 espèces de guêpes sociales qui appartiennent à deux sous familles : Les Vespinae (11) et les Polistinae (4)

En France (F), on trouve 21 espèces: 12 Vespinae et 9 Polistinae.

La sous famille des Vespinae comprend 3 genres : Vespa, Vespula, Dolichovespula.

 

Vespa crabro Le frelon (B,F)

 

Vespa velutina (B,F) Le frelon asiatique (considérée comme invasive)
Vespula vulgaris La guêpe vulgaire (B,F)
Vespula germanica La guêpe germanique (B,F)
Vespula rufa La guêpe rousse (B,F)
Vespula austriaca La guêpe autrichienne (B,F)
Dolichovespula media La guêpe des buissons (B,F)
Dolichovespula saxonica La guêpe saxone (B,F)
Dolichovespula adulterina La guêpe adultérine (B,F)

La sous famille des Polistinae comprend un seul genre : Polistes

Polistes dominula (B,F)

En cliquant sur chaque espèce, un lien vous conduira à une fiche iconographique de l'espèce.

 

En cas de présence d'un nid chez vous, vous pouvez toujours me contacter afin d'évaluer la situation.

Contact :

Si vous souhaitez me contacter, pour plus de renseignements ou pour vous aider à évaluer les possibilités de cohabitation par rapport à un nid de guêpes présent chez vous, vous pouvez utiliser cette adresse : jeanluc_renneson(arobase)yahoo.com

Merci de bien renseigner la région et le pays où vous êtes, ainsi que tous renseignements utiles sur l'endroit où est situé le nid. Si vous pouvez faire des photos c'est encore mieux.
 
 

 

 033

17:03 Écrit par Jean-Luc Renneson dans Guêpes, INSECTES, Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/08/2014

Contact

 

Les Guêpes sociales 

Si vous souhaitez me contacter, pour plus de renseignements ou pour vous aider à évaluer les possibilités de cohabitation par rapport à un nid de guêpes présent chez vous, vous pouvez utiliser cette adresse : jeanluc_renneson(arobase)yahoo.com

Merci de bien renseigner la région et le pays où vous êtes, ainsi que tous renseignements utiles sur l'endroit où est situé le nid. Si vous pouvez faire des photos c'est encore mieux.

19:51 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Le frelon

Les Guêpes sociales

 

Le frelon (Vespa crabro)

 

Le frelon est la plus grosse guêpe sociale européenne, il est impressionant par sa taille (30 à 50 mm), il est particulièrement craint du fait de croyances plus ou moins anciennes, qui disaient entre autres, que trois piqûres pouvaient tuer un cheval, ce qui est totalement faux.

 

Malheureusement, aujourd'hui encore, ces croyances sont encore très présentes chez bon nombre de personnes. Le frelon paye à l'heure actuelle un lourd tribu à cette mauvaise réputation non-justifiée. Il est intéressant de savoir que le frelon est aussi actif la nuit et souvent attiré par les lampes en fin d'été.

 

Pourtant cette guêpe est rarement agressive et le risque d'être piqué par un frelon est faible (sauf si on dérange un nid).

 

 NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

 

Nid frelon.JPG  
Vespa crabro (nid) - Belgique - Marbehan - 8/09/2002 - Photo: J-L Renneson ©2002
 

  NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

photo d'un nid de Vespa crabro ( frelon ) photographié à Marbehan le 8 septembre 2002, on peut observer la reine au centre du nid sur le dernier plateau (reconnaissable par sa grande taille), la photo a été prise de très près 30 cm environ et il n'a eu aucune attaque. A droite, un frelon dévorant une guêpe.

 

Nid_frelon1.jpg
Vespa crabro - Belgique - Marbehan - 6/10/2002 - Photo J-L Renneson © 2002

  NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

Photo du même nid le 6 octobre 2002 à une distance de 30 cm environ. On remarque la reine, des ouvrières et des larves dans les cellules.

Le frelon a été particulièrement commun en 2002, j'ai reçu de nombreux témoignages d'un peu partout, et il semble que les pompiers en ont détruit en nombre ( je n'ai pas d'infos précises sur le nombre, toute précision est la bien venue). Je remercie les pompiers d'Arlon ( que j'ai rencontrés lors de la journée découverte entreprise) pour leurs témoignages. Une collaboration future avec les services d'incendie de la province pourrait apporter de nombreuses données précieuses.

Tous les ans dans notre région (et ailleurs), de très nombreux nids de frelons sont détruits par les pompiers, la cohabitation est pourtant tout-à-fait possible dans bien des cas.

Pour info, en Allemagne le frelon est protégé par une loi, en Suisse, un projet de programme de protection du frelon est à l'étude.

En cas de présence d'un nid chez vous, vous pouvez toujours me contacter afin d'évaluer la situation.

L'installation de nichoirs spécifiques pour frelon est une solution intéressante pour une cohabitation paisible.

 Voir page contact

 

 

 

 

18:56 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Les nids

Les Guêpes sociales

Les nids de guêpes

Les nids sont fabriqués à base de fibres de bois. Grâce aux guêpes ont a pu connaître et comprendre comment produire le carton tel qu'il est connu aujourd'hui .

Au départ, le nid est l'oeuvre d'une seule guêpe : la reine( jeune fondatrice). Celle-ci construit un tout petit nid avec quelques alvéoles dans lesquelles elle va pondre. Elle élèvera ensuite les larves et de ces larves naîtront des ouvrières qui vont alors prendre le relais pour l'agrandissement du nid et l'apport en nourriture, le rôle de la reine sera alors consacré à la ponte presque exclusivement.

Nid_D_saxonica_Coeuvins_12mai2015.jpg

 

En été, lorsque la disponibilité en proies est la plus grande, les ouvrières vont construires des alvéoles plus grandes dans lesquelles les larves(mieux nourries) évolueront vers des individus sexués (mâles et jeunes reines).

Les larves sont nourries uniquement à base de protéines (insectes), les guêpes jouent donc un rôle de régulateur, c'est un insecticide naturel écologique et gratuit !

Dans nos régions, les colonies de guêpes sont annuelles, en fin de saison, les nids sont abandonnés et ne sont pas ré-habités la saison suivante. Les guêpes sont d'infatigable bâtisseuses qui chaque année recommencent le même travail.

Il faut autant que possible éviter de détruire les nids, car en les détruisant on casse un maillon de la chaine écologique et on provoque alors un déséquilibre, ce désiquilibre permet la prolifération de quantité d'insectes dont certains nous sont nuisibles, il nous faut alors agir pour réguler(souvent avec des produits chimiques qui finissent par nous empoisonner) et on se trouve dans un spirale sans fin. Dans beaucoup de cas, la cohabitation est possible sans aucun problème.

Si l'être humain veut survivre à long terme dans son environnement, il faut qu'il prenne conscience que le partage de l'espace et des ressources avec les autres êtres vivants est indispensable à sa propre survie.

Sans cette conscientisation," l'homo sapiens" est condamné à disparaître...


 

 

 NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

 

18:51 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Actualité des guêpes

Les Guêpes sociales

Actualité des guêpes

 

Aout 2014 - malgré un bel été le nombre de guêpes n'est pas excessif et il y a peu de nuisances.

Observation et suivi de plusieurs guêpiers de guêpes des bois situés dans des nichoirs pour oiseaux.

Peu de messages pour signaler des nids .

Juin 2014 - Année normale pour les guêpes, un printemps relativement beau permet aux colonies de se bien développer.

Quelques messages me sont parvenus pour signaler des nids en construction.

 

 

 

 

 

18:45 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Les guêpes et les abeilles à miel...ne pas confondre

Les Guêpes sociales

 

Les Guêpes et les abeilles à miel, ne pas confondre...

 

Beaucoup de gens confondent abeilles (à miel) et guêpes, pourtant elles ne se ressemblent pas.

Les guêpes ont une couleur caractéristique jaune citron et noire et sont peu poilues alors que les abeilles à miel ont une couleur plutôt brunâtre avec selon la race une couleur plus claire sur l'abdomen et sont très velues.

En haut une abeille mélifère, en bas des guêpes.

 

Abeille mélifère

 

Guêpes du genre Dolichovespula

 NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

 

18:18 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Le frelon asiatique

Les Guêpes sociales

Le frelon asiatique

 

Dernière mise à jour: 16 mai 2015

 

 

 

 

 

 

 

velutina1.JPG

 

Vespa velutina - France - Photo: Jean Haxaire ©2006
 
velutina3.JPG  
Vespa velutina - France - Photo: Jean Haxaire ©2006
 
 velutina2.JPG  
 
Vespa velutina nid- France - Photo: Jean Haxaire ©2006
 

 

  NB : Les photos de ce blog ne sont pas libres de droit

Impact des pièges à bière et ou à jus de cire

Le frelon asiatique (Vespa velutina) en Belgique.

En 2011, un mâle a été observé butinant des fleurs de lierre dans un jardin à Flobecq dans la province de Hainaut. Cette donnée est la seule et unique connue jusq'à présent pour la Belgique. (Merci à Camille Thirion pour avoir relayer l'info)

Voir la vidéo

Le frelon asiatique (Vespa velutina) au Grand-Duché de Luxembourg.

Bien qu'un quotidien luxembourgeois prétende le contraire (cf.: Tageblatt, 14.8.2012), le frelon asiatique n'a pas été découvert au Grand-Duché de Luxembourg. Les documents photographiques publiés par ce quotidien montrent une reine de Vespa crabro sur les premières cellules de son guêpier. Information transmise par Nico Schneider.

Le frelon asiatique (Vespa velutina) en France

Ce frelon originaire d'Asie est apparu il y a quelques années (2005) dans le sud-Ouest de la France, il y a semble-t-il trouvé des conditions favorables pour son développement. Il s'est depuis répandu dans pas mal de régions de France (L'est n'est pas touché jusqu'à présent).

Fin 2011, un nid est repéré et détruit dans un arbre à Somain dans le Nord-Pas-de-Calais (Somain se situe à environ 15 km de frontière belge). La presse qualifie l'animal de "bestiole tueuse". Il est regrettable de lire de tels propos qui sont non fondés et de nature à créer une véritable psychose. Bien sûr des accidents mortels par piqûres existent, c'est connu depuis longtemps, mais ils peuvent tout aussi bien survenir de notre frelon indigène et même des autres espèces de guêpes.

Un nid a été découvert et détruit en Ile de France en septembre 2009. Une donnée(nid) de Bourgogne a été signalée(2007). Sa présence dans quelques départements (Vienne, Indre, Cher et Nièvre) reste douteuse et donc reste à confirmer. Beaucoup de gens confondent le frelon asiatique avec d'autres hyménoptères de grande taille, lors de la communication de données, il est indispensable d'apporter une preuve matérielle, photo ou spécimen.

Ce frelon est très pacificique et ne présente pas de danger dans la nature, il peut toutefois être agressif (à très agressif) à l'approche du nid ce qui est tout à fait normal, tous les Vespidae sociaux ont ce comportement lorsque que l'on dérrange leurs nids .

Une étude est actuellement en cours par le MNHN pour tenter d'évaluer son impact sur l'environnement. En 2010, le frelon asiatique a été observé pour la première fois en Espagne.

Le frelon asiatique et les abeilles à miel

Malheureusement ce frelon s'attaque volontiers aux abeilles mélifères, ce qui bien sûr ne plaît pas aux apiculteurs.

La prédation peut être forte voire insuportable localement. Les apiculteurs ont réagi vivement au problème et ont développé des systèmes de piégeage afin de limiter l'impact.

Il est regrettable de constater que, si certains apiculteurs utilisent des pièges sélectifs dans le but d'épargner les très nombreux autres insectes qui se font prendre, beaucoup d'autres n'hésitent pas à tout détruire, c'est une véritable hécatombe, que l'on ne peut que dénoncer. La fin justifie les moyens semble-t-il !

Aussi, ni les pièges sucrés ne sont sélectifs, ni ceux où l'apiculteur ajoute du vinaigre à la bière ou au jus sucré pour éviter que des abeilles de ses ruches soient également piégées.

Le MNHN recommande de poser des pièges avec comme appât du jus de vieille cire fermentée et de ne poser ces pièges que à côté des ruchers visités par des frelons asiatiques (cf. Le rucher du Périgord 103 (avril 2010: 27).

Assez curieusement, alors que le frelon asiatique est pointé du doigt comme danger pour la biodiversité, l'abeille mélifère qui n'existe quasi plus à l'état sauvage est plutôt considérée comme faisant partie de la biodiversité, c'est un peu comme si on considérait les poulets de ferme comme faisant partie de la diversité de l'avifaune sauvage.

Récemment, plusieurs études scientifiques ont démontré que l'abeille des ruches fait fortement concurrence aux abeilles sauvages et que dans certains cas sa présence est considérée comme invasive.

A méditer...L'être humain règne sur la terre en "grand dominateur" et losrqu'une espèce animale ou végétale lui fait concurrence, la seule réponse qu'il est capable d'apporter est l'élimination du concurrent...l'être humain n'aime pas partager.

Homo sapiens ! pas si sûr...

Les dernières nouvelles concernant le frelon asiatique en France (site du MNHN de Paris)

Sa répartition en France (33 départements)

Voir fiche descriptive MNHN-Paris

Les médias s'emparent de l'affaire....

certains médias publient des articles alarmistes et écrivent tout et n'importe quoi à propos de cette espèce.

C'est le cas nottament d'un journal du sud ouest, qui plus est, n'hésite pas à copier illégalement les photos de mon site sans la moindre gêne, et n'a même pas la politesse de répondre au courrier qui lui est adrressé, où est passée la déontologie journalistique ?

Ce n'est pas parce-que la presse a le devoir d'informer librement, qu'elle peut se permettre de tout faire et surtout de ne pas respecter les gens.

Liens à consulter à propos du frelon asiatique

Forum Guêpe et frelons

Haxaire J., Bouguet J.-P. & Tamisier J.-Ph. 2006. Vespa velutina Lepeletier, 1836, une redoutable nouveauté pour la faune de France (Hymenoptera, Vespidae). Bulletin de la Société entomologique de France , 111 (2) : 194.

Mollet, T & De La Torre, C. 2007. Fiche Technique Apicole. Vespa velutina - frelon asiatique. Bull. Tech. Apic. 33(4), 2006, 203-208.

Villemant C., Haxaire J.P. & Streito J.C. 2006. Premier bilan de l'invasion de Vespa velutina Lepeletier en France (Hymenoptera, Vespidae). Bulletin de la Société Entomologique de France , 111 : 447-450.

Villemant C., Haxaire J.P. & Streito J.C. 2006. La découverte du Frelon asiatique Vespa velutina , en France. Insectes , 143 : 3-7.

En cas de présence d'un nid chez vous, vous pouvez toujours me contacter afin d'évaluer la situation.

11:00 Écrit par Jean-Luc Renneson | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer